00 griffage bonhams

 

Lancia Artena faux cabriolet 1933

Cette magnifique voiture fait partie d’une vente d’exception organisée par la prestigieuse maison de ventes aux enchères BONHAMS fondée à Londres en 1793, présente à Paris depuis 2005. Elle est leader dans le domaine des ventes d’automobiles ancienne. AUTOBRICO.com remercie BONHAMS pour sa confiance et la mise à disposition des photos et présentations de ces voitures d’exception.

Vente du 4 février 2016

Estimation : 50 000 - 90 000 € - Vendu pour 57 500 €

2265 Lancia Artena faux cabriolet 1933

La Lancia Artena a été présentée à l'automne 1931, en même temps que la plus volumineuse Astura. La première était équipée d'un moteur 4 cylindres en V très fermé de 1 924 cm3, la seconde d'un V8 de 2 604 cm3 et toutes deux partageaient quasiment la même carrosserie. Il s'agissait des premiers modèles dotés du système de montage du moteur breveté par Lancia qui isolait avec efficacité le châssis et la carrosserie des vibrations mécaniques. Connue pour sa robustesse et sa fiabilité, l'Artena annonçait 52 ch sous le pied qui lui autorisaient un bon 110 km/h en pointe.

Cette élégante Lancia d'avant-guerre a quitté l'usine le 27 avril 1933 pour être dotée d'une élégante carrosserie faux cabriolet chez Farina, à Turin. Une lettre du club officiel Lancia de Turin qui accompagne la voiture le confirme, ainsi que le fait que l'Artena possède des chiffres de moteur et de châssis concordants.

La première propriétaire était la comtesse Carlangela Durini, épouse du lieutenant-général Mario Ajmone-Cat, un officier de l'armée de l'air italienne décoré pendant la deuxième guerre mondiale, qui était aussi, entre autres fonctions, commandant des forces aériennes italiennes en Afrique de l'est et du nord. Après la guerre il fut déclaré vierge de tout crime de guerre et continua sa carrière comme chef des équipages aériens au sein de l'armée de l'air italienne jusqu'en 1961.

Quant à la comtesse, elle fut une pionnière de l'automobile, première femme à traverser l'Afrique équatoriale par “transport mécanique”, reliant la mer Rouge à Lobito en Angola. Ses exploits, parrainés par le gouvernement fasciste, ont été filmé par l'Istituto Luce, un institut cinématographique éducatif, fondé par Mussolini. Leur fils, Giovanni Ajmone-Cat, était un explorateur de l'Antarctique, premier Italien à relier ce continent par bateau à voile. La Lancia est resté dans la famille jusqu'en 2010, soit une durée de 77 années, avant de passer aux mains du vendeur, dont un membre de la famille avait participé aux deux expéditions de Giovanni dans l'Antarctique.

La Lancia est globalement dans son état d'origine mais a néanmoins subi une restauration conservatoire et est décrite comme étant en bon état de marche général. Elle est vendue avec ses papiers d'immatriculation italienne.

  • Carrosserie Farina
  • Châssis n° 28-3677
  • Moteur n° 2683
  • Achetée neuve par la comtesse Carlangela Durini
  • Numéros de châssis et de moteur concordants
  • Dans la même famille pendant 77 années
  • Immatriculée en Italie

1933 Lancia Artena Faux Cabriolet

The Lancia Artena was introduced in the autumn of 1931 alongside the larger Astura. The former was powered by a 1,924cc narrow-angle V4, the latter by a 2,604cc V8, and the pair had near-identical bodywork. These were the first models to feature Lancia's patented engine mounting system, which effectively insulated the chassis and body from the motor's vibrations. Noted for its robustness and reliability, the Artena had a claimed 52bhp on tap and was good for a top sped of 110km/h.

This most elegant pre-war Lancia left the factory on 27th April 1933 to be fitted with elegant 'Faux Cabriolet' coachwork by Farina in Turin. This is evident from an accompanying letter from the official Lancia Club in Turin, which also confirms that the Artena has its matching engine and chassis combination.

The first owner was Contessa (Countess) Carlangela Durini, the wife of Lieutenant-General Mario Ajmone-Cat, a decorated officer in the Italian Air Force during WW2, who was, among other positions, also the commander of the 'Scuola di Guerra Area' (school of aerial warfare) in Florence. He also served as the Commander of the Italian Air Force in East Africa and North Africa. After the war he was declared clear of any war crimes and continued as Chief of the Air Staff in the Italian Air Force until 1951.

The Countess herself was a motoring pioneer and is recorded as the first woman to cross equatorial Africa by 'mechanical transport', travelling from the Red Sea to Lobito in Angola. Her exploits, sponsored by the fascist government, were documented on film by the Istituto Luce, an educational film institute founded by Mussolini. Their son, Giovanni Ajmone-Cat, was an Antarctic explorer and the first Italian to reach that continent by sailing vessel. The Lancia remained in the family's possession until 2010, a period of some 77 years, and then passed into the hands of the current vendor, one of whose relatives took part in both of Giovanni's Antarctic expeditions.

The Lancia is largely original but has been subjected to a conservative restoration and is described as in generally good working order. It is offered with Italian registration documents.

  • Coachwork by Carrozzeria Farina
  • Chassis no. 28-3677
  • Engine no. 2683
  • First owned by the Contessa Carlangela Durini
  • Matching chassis and engine numbers
  • Single family ownership for 77 years
  • Registered in Italy

 

 



Sondage Voitures d'exception

RMC 128 HOMY YOU travaux


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.