En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.


JOUEZ et GAGNEZ

quiz 44 scanner diagnostique


JOUEZ et GAGNEZ

quiz 45 kit main libre


JOUEZ et GAGNEZ

quiz 43 radar recul

Volvo série 300, héritière de Daf

 

 

Volvo a toujours eu la réputation légendaire de contruire des voitures rustiques, sûres et pratiquement inusables. Les séries 140 et 240 avaient conforté cette réputation, associée à des modèles de moyenne voire haut de gamme. Avec la série 300, apparue en 1976, Volvo a fait profiter de ces qualités des modèles plus populaires, plus accessibles en prix, sans rien renier en qualité et robustesse.  Plus de 1 millions de véhicules seront produits entre 1976 et 1991, sous 4 séries. Un succès à partager avec Renault, puisque les 300 furent presque toutes équipées de moteurs de notre constructeur nationnal.

 

La série 300 résulte du rachat de Daf par le constructeur suédois, qui saisit l'occasion pour étendre sa gamme vers le bas, d'abord en prolongeant la vie de la petite 66, puis en utilisant le potentiel industriel néerlandais de la marque pour sortir la 300. Daf, déjà, utilisait des moteurs Renault depuis 1965. Le contrat fut reconduit, et la collaboration entre les deux marques se poursuivit, débouchant à terme sur un rapprochement plus étroit.

 

Panneau avant Hayon Portières
L'entourage de calandre est parfois attaqué par la rouille. La corrosion se manifeste parfois à l'intérieur, notamment en pied de vitre, du tait de la condensation. Attention à l'accumulation d'eau sous les protections latérales, qui peut entraîner une attaque de rouille.
01 Volvo serie 300 430
Bas de caisse Ailes avant Moteur
La ceinture de bas de caisse fait partie de la structure rigide de la voiture. Assurez-vous qu'elle n'est pas attaquée. Elles sont peu sujettes à a corrosion contrôlez cependant le passçige de roue, toujours exposé aux projections. Sur les moteurs à arbre à cames latéral il est souvent nécessaire de régler les culbuteurs, parfois de remplacer la chaîne de distribution.
Transmission
Sur les versions à boîte automatique CVI, contrôlez les courroies, détectez d'éventuelles fuites, soyez attentif aux sifflements lors des reprises.

Volvo série 300 : une architecture très conventionnelle

06 Volvo 345 200Bien stylée, la série 300 est dotée à l'origine d'une carrosserie bicorps élégante à 3 ou 5 portes donnant d'abord les modèles 343 et 345. Il faudra attendre septembre 1982 pour voir apparaître la version tricorps (avec coffre). La voiture est une propulsion à pont arrière de type de Dion, à ressorts monolames disposés dans le sens de la longueur.

 

On trouve à l'avant deux jambes de force de type McPherson. Héritant de la transmission automatique par variateur à courroie de la Daf, Volvo l'adapta à sa 300, en renforçant le système, doté désormais de deux courroies. On ne tardera pas à voir apparaître une boîte de vitesses manuelle, réclamée en particulier par la clientèle française.

 

Volvo série 300 : un large hayon
04 Volvo serie 300 430
La 345, devenue ensuite 340 - version 5 portes, dispose d'un large hayon arrière. La banquette arrière est facilement basculable, mais le seuil de chargement est beaucoup trop élevé.

Les moteurs de la Volvo série 300

05 Volvo serie 300 440

La plupart des moteurs successivement montés sur les Volvo 300 sont des Renault : 1 397 cm3 de 63 ch (LIDL) ou de 72 ch (GL), puis 1 721 cm3 de 83 ch (porté ultérieurement à 90 et 102 ch), enfin Diesel de 1 585 cm3 de 54 ch. En revanche, le 1 986 cm3 de 102 ch (GLS) à carburateur, ou de 116 ch (GLE) avec l'injection électronique LE-Jetronic Bosch, est un moteur Volvo, monté par ailleurs depuis longtemps sur la 240.

 

Beaucoup de difference, on l'imagine, entre ces moteurs ; les 1,4 litre sont de vieux moteurs à arbre à cames latéral, tous les autres bénéficient d'un arbre à cames en tête. L'entretien des premiers sera évidemment plus simple pour l'amateur, mais l'agrément procuré par les autres sera bien supérieur. Tous ces moteurs sont connus pour leur robustesse et ne posent guère de problèmes avant 120 000 km, le moteur Volvo pouvant même être poussé sans risque bien au-delà.

 

Sous le capot d'une Volvo série 300
03 Volvo serie 300 150Quel que soit le moteur, il est disposé longitudinalement, compte tenu de la transmission aux roues arrière. L'accessibilité est bonne, le moteur 2 litres prenant cependant beaucoup de place. Ci-dessus une version 1,4 litre.

Volvo série 300 : la transmission

07 Volvo serie 300 200La transmission automatique CVT pâtit d'une mauvaise réputation qui n'est pas réellement justifiée, même s'il est vrai que toute intervention à ce niveau sera plus onéreuse que sur une boîte mécanique conventionnelle. Le système, cependant, est plus simple que celui d'une vraie boîte automatique il comprend en particulier deux courroies, faciles d'accès (mais non de démontage) lorsqu'on passe sous la voiture ; il conviendra d'en apprécier le degré d'usure, car leur remplacement est assez onéreux. Détectez également toute fuite suspecte et tout sifflement lors des reprises. La boîte mécanique ne pose pas de difficultés particulières. Les principaux ennuis peuvent provenir de la timonerie, toujours assez délicate à régler correctement.

Volvo série 300 : la suspension

La suspension avant, de type McPherson, pose les problèmes de réparation inhérents à ce genre de dispositif (difficulté de démontage des ressorts pour atteindre la cartouche-amortisseur). La suspension arrière, composée de ressorts monolames et d'amortisseurs télescopiques ne pose aucune difficulté d'entretien les ressorts sont pratiquement inusables, et les amortisseurs se remplacent très facilement, pour un prix modique.

 

Suspension et transmission
de la Volvo série 300
La Volvo série 300 adopte une disposition transaxale, c'est-à-dire avec moteur à l'avant et boîte-pont à l'arrière, d'où une excellente répartition des masses, qui participe à une très bonne tenue de route.  La boîte automatique à variation continue (CVT) à deux courroies n'est pas très favorable aux performances et pénalise la consommation. C'est ce qui a conduit le constructeur à proposer également une boîte mécanique à 4 ou 5 rapports suivant les modèles.

Volvo série 300 : la carrosserie

08 Volvo Volvo-343 GL Volvo 345 GL 440

Comme toutes les Volvo, la série 300 bénéficie d'un soin de fabrication qui lui évite de connaître une corrosion prématurée (les dernières voitures étaient même garanties 8 ans dans ce domaine). Du fait de la condensation, l'entourage du hayon est assez exposé. Contrôlez attentivement les bas de caisse, qui participent directement à la rigidité de la coque. Vérifiez aussi les retours de pare-chocs en matière plastique, souvent décollés sur le côté.

 

Pare-chocs de la Volvo série 300
02 Volvo serie 300 150La petite Volvo a été parmi les premières à être dotée de pare-chocs en matière plastique. Solides, ils ont cependant tendance à se décoller sur les côtés.

 

Volvo série 300 : évolution du modèle

06 Volvo 360GLT 440

 

Février 1976 Présentation de la 343 avec moteur à arbre à cames latéral de 1,4 litre, et transmission automatique à variation continue CVT.
Septembre 1978
La 343 est disponible avec Une boîte 4 vitesses.
Septembre 1979
Présentation de la version 5 portes, sous l'appellation 345.
1981
Restyling général touchant essentiellement le capot, la calandre, la planche de bord.
Août 1982
Présentation de la 360, avec moteur 2 litres Volvo à arbre à cames en tête, à carburateur (102 ch) ou à injection (116 ch), bicorps ou tricorps. Les 343 et 345 deviennent 340, 3 ou 5 portes.
Septembre 1983
Version tricorps disponible pour toutes les versions.
1984
Sortie de la 340 Diesel avec moteur 1,6 litre de 54 ch.
1985
La 340 bénéficie du moteur à arbre à cames en tête 1,7 litre de 83 ch.
Septembre 1989
Fin de la version tricorps.
1990
Arrêt de la production de la 340 Diesel; lancement de la 440.

 

© Article d'origine réalisé par Christian Pessey pour Auto Pratique

 

Volvo-440

 



RMC 128