En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.


JOUEZ et GAGNEZ

quiz 44 scanner diagnostique


JOUEZ et GAGNEZ

quiz 45 kit main libre


JOUEZ et GAGNEZ

quiz 43 radar recul

Renault Supercinq "Belle Île" : une belle... éphémère

 

 

01 Renault Suercinq Belle ile 440

 

La "civilisation des loisirs" a créé, dans les années 1980, un créneau de marché particulier, essentiellement demandé par les jeunes : la voiture "découvrable/transformable" permettant de flâner cheveux au vent et de transporter un peu n'importe quoi, pour un coût adapté à un budget serré. L'archétype en fut la 2 CV et plus spécifiquement encore la Citroën Mehari, qui renaît de ses cendre en 2016 dans une version électrique. Renault tenta de percer sur ce marché, sans grand succès, avec la Rodéo. La Belle Île, sur base de Supercinq aurait pu y faire son trou. Ce ne fut pas le cas, faute de volonté commerciale affirmée. Elle fut produite que de 1989 à 1991. Elle est aujourd'hui très recherchée des collectionneurs

 

Construite initialement par Car Système en 1988, puis par le carrossier Gruau (repreneur de l'entreprise), la Supercinq Belle Île n'a été commercialisée qu'à un peu plus de 700 exemplaires. Victime du lancement de la Clio qui remplace la Supercinq elle restera cependant longtemps encore au catalogue Renault.

 

Renault Supercinq "Belle île" :
amusante et pratique
 03 Renault Suercinq Belle ile 430
02 Renault Suercinq Belle ile 100Voiture de plein air et de loisirs, la "Belle île" s'adressait avant tout à une clientèle jeune et sportive. Cela explique qu'elle soit conçue sur une base économique : la Renault Supercinq Five. Mais c'est aussi une voiture très pratique, qui peut se transformer aisément en un petit pick-up, en ôtant la capote et en rabattant le panneau arrière, qui conserve la visibilité réglementaire de la plaque minéralogique.

 



RMC 128