En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.


JOUEZ et GAGNEZ

quiz 42 Embouts et cliquets


JOUEZ et GAGNEZ

quiz 40 tapis neige


JOUEZ et GAGNEZ

quiz 41 Outils base Facom

L'embrayage d'une voiture : réglage et rénovation

 

 

Sur les voitures à boîte de vitesses mécaniques, l'embrayage fait partie des organes d'usure de la voiture, c'est-à-dire de ceux qui doivent être remplacés ou rénovés périodiquement, en fonction de l'utilisation du véhicule ; le remplacement du disque et de la butée sont des opérations dont la difficulté varie considérablement d'un modèle de voiture à l'autre.

156_420

Fonctionnement de l'embrayage

La mise en relation du moteur et de la boîte de vitesses ne peut se faire d'un seul coup, sous peine de risquer la rupture d'un élément de transmission, sans parler de l'inconfort qui en résulterait pour les passagers. L'embrayage assure cette liaison progressive. Cette progressivité s'obtient par un effet de glissement qui amène la transmission (en fait l'arbre d'entrée de boîte) à la même vitesse que l'arbre de sortie du moteur.

 

Mais lorsque la concordance des vitesses est atteinte, le système doit assurer une transmission totale du couple et des variations de régime du moteur.Cela s'obtient par un dispositif à friction, où un disque revêtu de matériau à coefficient de friction élevé est plaqué entre deux faces métalliques, l'une liée au moteur, l'autre à la boîte de vitesses.

L'usure normale de l'embrayage

Deux des pièces de l'embrayage - le disque et la butée - sont soumises (comme par exemple les pneus ou les plaquettes de freins) à une usure progressive :

le disque porte le matériau de friction dont l'épaisseur diminue d'une façon infime à chaque opération d'embrayage ;

la butée frotte avec une pression importante sur la glace de butée dès que la pédale est enfoncée (une butée graphitée s'use plus vite qu'une butée à billes).

 

• Lorsque le disque s'use, il perd de l'épaisseur et est donc moins comprimé par le mécanisme sur le plateau. Arrivé à un certain degré d'usure, il n'est plus suffisamment pincé entre ces deux éléments pour assurer la transmission et patine. En accélérant fortement en première dans une rampe de garage, par exemple, le régime augmente alors que la voiture perd de la vitesse. Si le réglage de la garde n'est pas automatique, ce phénomène se produit plusieurs fois pendant la vie de l'embrayage. En fait, la garde est insuffisante et tout se passe comme si la pédale était en permanence enfoncée, ou plutôt comme si elle ne remontait pas suffisamment en arrière lorsqu'on la relâche. Il n'y a pas assez de garde à l'embrayage.

140_1_420

• Lorsque la butée s'use, elle devient moins épaisse et ne pousse plus assez loin la glace de butée. Le mécanisme n'est plus suffisamment manœuvré et le disque reste légèrement comprimé sur le plateau, même lorsque la pédale est enfoncée à fond. Le disque frotte plus ou moins en permanence et l'embrayage reste partiellement embrayé. Les vitesses deviennent difficiles à passer. Les synchros travaillent avec difficulté et les pignons craquent. Tout se passe comme si on n'enfonçait pas assez la pédale, ou plutôt comme si sa course était limitée au fond par le plancher. Il y a trop de garde à l'embrayage.

 

Ainsi, les deux usures se compensent pendant la vie de l'embrayage. C'est lorsque l'équilibre de l'usure se rompt qu'il faut régler la garde.



RMC 128