Les appareils de mise au point d'une voiture

Autrefois, pour être un bon mécanicien, il fallait avoir « de l'oreille » pour régler un moteur, au son. Aujourd'hui, professionnels mais aussi amateurs disposent de toute une panoplie d'appareils de réglage d'une grande précision reposant, pour beaucoup d'entre eux, sur l'électronique.

 

Lorsqu'on entretient sérieusement sa voiture et surtout si on l'a dotée d'équipements supplémentaires qui l'ont « personnalisée », on souhaite la garder plus longtemps. Il faut pour cela non seulement respecter une périodicité d'entretien régulière mais également prévoir des actions de mise au point. Elles porteront essentiellement sur la motorisation. En effet, les réglages des angles significatifs du train de roulement ne sont guère à la portée de l'amateur ; la moindre erreur peut d'ailleurs avoir des conséquences désastreuses sur la sécurité. Mieux vaut donc confier ces réglages à un professionnel centre de contrôle technique agréé, atelier spécialisé en pneumatiques et amortisseurs, concessionnaire de la marque.

Les éléments d'un diagnostic automobile

Les réglages d'un moteur sont à la portée de l'amateur minutieux et bien équipé. Il lui faut également disposer d'une documentation sérieuse, incluant forcément le manuel technique complet concernant sa voiture. Pour obtenir des informations chiffrées sur le fonctionnement et surtout l'état du moteur, il faut mesurer :

  • la compression dans chaque cylindre,
  • le calage de l'allumage,
  • la dépression à l'admission en fonction du régime (sauf sur un diesel).

Les réglages permettent de restaurer les performances d'un moteur, dans les limites de l'usure normale, concernant l'allumage, la carburation, la distribution. Ils s'effectuent à l'aide d'appareils de mesure spéciaux qu'on peut louer dans les magasins spécialisés. Toutefois, les plus simples et les moins chers (tel que le pistolet stroboscopique) peuvent faire partie de la panoplie de l'atelier du mécanicien amateur, surtout s'ils permettent d'effectuer plus souvent des réglages influant sur la consommation (allumage-carburation), donc réalisant une économie qui amortit l'investissement ainsi consenti.

Les tachymètres

• Réglage dynamique du moteur. Il s'effectue en fonction des régimes de mesure. La documentation technique comprend d'ailleurs les courbes significatives en fonction du régime. Il faut disposer d'un appareil précis pour mesurer la vitesse de rotation du moteur, car le compte-tours qui équipe éventuellement la voiture d'origine n'est jamais assez précis (erreur de plus ou moins 5 %) pour assurer des réglages valables.

• Le tachymètre portatif d'atelier peut donc figurer dans la panoplie du mécanicien amateur qui prévoit de procéder à des réglages réguliers du moteur de sa voiture. À noter que cet appareil peut également être rentabilisé si on prévoit d'effectuer des réglages sur d'autres moteurs à allumage commandé, deux ou quatre-temps, tels que ceux utilisés sur tondeuses à gazon, tronçonneuses, motoculteurs, etc.
Il existe une grande variété de tachymètres, soit à usage unique en compte-tours, soit combinés à d'autres appareils (voltmètre, angle de came, tachymètre par exemple).

• Un instrument combinant le tachymètre avec une lampe stroboscopique constitue le compromis le plus intéressant. Choisissez un appareil adapté à votre véhicule. Certains ne conviennent pas aux moteurs à allumage électronique. Pour les moteurs Diesel, il faut un tachymètre spécial. Dans la majorité des cas, le tachymètre fonctionne à partir d'un capteur inductif placé sur un fil de bougie. Mais il existe des appareils plus modernes dotés d'une pince inductive qui permettent d'effectuer des mesures sans rien débrancher ni connecter. La plupart sont désormais à affichage numérique.


Sondage Réparation / Entretien
Sondage Réparation / Entretien
Vous devez faire un choix avant de voter
maisonpromo_300x250_2
Les informations et les conseils donnés dans le cadre de ce site ne sauraient engager la responsabilité de l'auteur de celui-ci. Nous invitons les internautes à ne pas hésiter à consulter un professionnel compétent, notamment pour les interventions importantes et délicates concernant les organes de sécurité.

RMC 128KOTAUTO-120