La lubrification d'un moteur de voiture

 

 

Le défaut de lubrification est certainement l'une des causes principales d'usure, voire de détérioration du moteur; pour protéger celui-ci Il faut évidemment faire la vidange périodiquement, mais aussi savoir déceler tout disfonctionnement du système de lubrification du moteur. Un moteur, on s'en doute, comprend un grand nombre de pièces en mouvement rotatif, dont le frottement sec entraînerait une élévation de température si importante qu'elle conduirait à la fusion des métaux.

 

080_200

La lubrification du moteur

 

Pour éviter la dégradation des pièces en frottement, il est indispensable de lubrifier les pièces concernées. Il s'agit en particulier des paliers de bielles et de vilebrequin, mais aussi de l'arbre à cames et de son dispositif d'entraînement.

 

Le circuit de graissage du moteur

 

Plus les moteurs tournent vite et plus là lubrification doit être efficace. Les premiers moteurs, qui tournaient environ quatre fois moins vite que les moteurs actuels, se satisfaisaient d'une lubrification par barbotage. Des cuillères situées sous les manivelles du vilebrequin écopaient l'huile contenue dans le carter, et la projetaient sur les bielles. L'huile, par les lois de la gravité, coulait vers le bas, lubrifiant sur son passage les paliers de bielles et de vilebrequin.

 

On en est bien vite arrivé à la lubrification sous pression, utilisée sur la plupart des voitures actuelles; le carter contient toujours l'huile, mais celle-ci est puisée par une pompe qui la dirige, sous pression, vers les points à lubrifier, à travers de fines canalisations percées dans le métal des pièces, en particulier dans le vilebrequin. L'huile moteur redescend ensuite par gravité vers le carter où elle est puisée de nouveau. En sortie de pompe, l'huile passe dans un filtre qui permet de la purifier, en la débarrassant des impuretés résultant notamment de l'abrasion des pièces entre elles. Il s'agit d'un filtre à cartouche interchangeable jetable, dont le remplacement intervient toutes les deux vidanges.

 

Les motos et un certain nombre de voitures utilisent aujourd'hui un système dit « par carter sec », par opposition au système classique « par carter humide » qui vient d'être décrit.

 

En effet, l'huile n'est pas contenue dans le carter, mais dans un réservoir indépendant où elle est directement puisée pour être acheminée vers les points à lubrifier, le retour se faisant directement dans le réservoir.

 

81_200Le contrôle du niveau d'huile s'effectue avec la jauge manuelle moteur arrêté depuis plusieurs minutes, sur une aire parfaitement plane. Il faut effectuer deux contrôles successifs, après essuyage de la jauge. Certaines voitures disposent aujourd'hui d'une jauge électrique avec indicateur par aiguille au tableau de bord. Il est prudent de comparer périodiquement son indication avec celle de la jauge manuelle classique.

 



Sondage Organes Mécaniques
Sondage Organes Mécaniques
Vous devez faire un choix avant de voter
Les informations et les conseils donnés dans le cadre de ce site ne sauraient engager la responsabilité de l'auteur de celui-ci. Nous invitons les internautes à ne pas hésiter à consulter un professionnel compétent, notamment pour les interventions importantes et délicates concernant les organes de sécurité.

RMC 128KOTAUTO-120